Pubs

Les publicités qui ont marqué le Québec

Project Description

FIER

Titre de la pub :
Check ça

Agence:
Havas Montréal

Les moules au beurre d’arachides Reese sont une friandise bien connue depuis 1928. Les Canadiens raffolent de ce savant mélange de chocolat et de beurre d’arachides. Au Québec, cependant, le taux d’achat était de 60 % inférieur à celui du reste du Canada. Qui plus est, les plus grands consommateurs de la marque étaient trois fois moins fidèles à celle-ci que dans le reste du Canada. Quant à la probabilité de rachat, elle était deux fois moindre au Québec que dans le ROC. Ainsi, pour réaliser la plus grande d’expansion de la marque au Québec, il fallait accroître les ventes de moules Reese auprès des grands et moyens consommateurs de cette friandise.

INSIGHT QUÉBEC
Les Québécois consomment surtout le beurre d’arachides au moment du déjeuner, mais rarement en collation. De plus, ils n’associent pas le beurre d’arachides aux collations sucrées. Dès lors, comment les convaincre de se tourner vers les moules Reese quand ils ont envie d’une gâterie sucrée? Havas a choisi de positionner Reese comme la « combinaison parfaite » de saveurs sucrées et salées : un juste équilibre qui a la cote chez les consommateurs québécois. La proposition s’est donc appuyée sur une recherche étoffée et s’est fortement démarquée sur les plans de la crédibilité, de l’appréciation et du positionnement de la marque. Le secret de la hausse de ventes des moules Reese au Québec : changer la perception des consommateurs en s’éloignant du traditionnel chocolat. Bref, « briser le moule ».

COMMUNICATION
La campagne « Délicieuses conversations » s’est déclinée en trois publicités diffusées en français sur deux plateformes :

  • Télévision : publicités de 15 secondes
  • Web : bannières pré-roll de 15 secondes

RÉSULTATS
De novembre 2014 à avril 2015 (lancement), les ventes de Reese – 3 moules au beurre d’arachides (format présenté durant la campagne) – ont augmenté de 17 % au Québec. Au cours de la même période, les ventes sont restées les mêmes dans le reste du Canada.